Top Guns (06.03.2020) - ImproPDA

Aller au contenu

Top Guns (06.03.2020)

Archives > Reportages > Saison 19/20
ImproPDA
reçoit les
Top Guns en camping
06.03.2020
Noëlla Lessard
Reportage
Michel Pagé
Photos
Les PDA face aux Top Guns
 
 
Après une fréquentation improvisitionelle de plus de 10 ans, on peut considérer les Tops Guns comme des amis.  Mais je ne me rappelle pas les avoir vus habités d’une telle fougue comme ce soir.  Même s’ils sont dans la trentaine, face au jeu, ils ont conservé leur cœur d’ados.  Les PDA stimulés par cette énergie ont été plus inventifs que jamais.
Les équipes, en présence d’un nouvel arbitre, au style différent et proposant de nouvelles catégories, ne l’ont pas eu facile.
D’abord, la fusillade variée qui place chaque joueur face à un nouveau thème, demande beaucoup d’imagination.
Dans la sans-parole Seul(e), qui a obtenu l’égalité, l’interprétation était éloquente, les joueurs des deux équipes personnifiaient la solitude par l’exclusion d’un joueur du groupe.
La variation Combinaison - Comment arriver à être original et donner six interprétations différentes de ce mot.  Les joueurs y sont tous arrivés avec brio, particulièrement PDA avec ce couple de dactylos à la fois complices et adversaires.
Pour l’impro La folle du 3e, de catégorie point de vue, l’arbitre a décerné une étoile performance aux deux équipes.  Une bruyante locataire du 3e était entourée de chats et vivait la nuit, ce qui indisposait grandement les voisins et exaspérait le concierge. Les Top Guns, plus gestuels, ont emporté le point.
Dans la nouvelle catégorie, la Bande-annonce de films pourris, les Top Guns, en jouant le synopsis pendant qu’un joueur lançait des formules accrocheuses, ont vraiment réussi à parodier les bandes-annonces qu’on voit au cinéma.
Quant à La voyante, un alphabet maudit, la joueuse Louise Gagné a nettement cartonné en éliminant quatre joueurs adverses incapables de suivre l’ordre alphabétique, la faiblesse des jeunes.
Dans Un couple impossible, en dépit de l’originalité des Top Guns, habillés d’un seul chandail, Diane et Christiane de PDA, par leurs propos percutants, ont remporté l’impro.
Ce sont là quelques-unes des bonnes impros de la soirée.  Mais il y en a eu beaucoup d’autres composant une soirée vraiment agréable.
Le match s’est terminé par la marque de 10 à 8 pour PDA.
 
Les couronnés du match :
Mention spéciale :             Pier Yves Larouche-Maltais
                                     Yves-André Lord
3e étoile :                         Francyne Themens et Gabriel Simard
2e étoile :                        Marc-Antoine Richer
1re étoile :                            Christiane Veillette
 
 
 
Photos du match:

La ligue d'improvisation d'Axion 50plus

Retourner au contenu