L.I.D.I.E. (07.03.2019) - ImproPDA


Aller au contenu

L.I.D.I.E. (07.03.2019)

Archives > Reportages > Saison 18/19
ImproPDA reçoit la L.I.D.I.E. (France)
7 mars 2019
Noëlla Lessard
reportage
Michel Pagé
photos
La France triomphe de justesse

 
Pour ce match spécial, les PDA -- animateurs, arbitres, équipe d’accueil et de soutien, DJ et joueurs désignés – s’étaient bien préparés.  Et pourtant, on sentait, malgré le soutien de Denise, une certaine fébrilité, voire même, de l’appréhension face aux Lidie de France.  Mais on peut dire que tout s’est déroulé rondement.

 
Devant une salle comble, le match a commencé par une fusillade portant sur des expressions québécoises et françaises.  Imaginez les Lidie essayant d’interpréter Avoir de la broue dans le toupet.  Comme dans cette scène où on a vu le Français Cyril mastiquer son chandail pour illustrer Chiquer la guénille.  La salle se tordait de rire.

 
La soirée s’est poursuivie avec des impros bien réussies, comme :
 
Miracle One :  Une publicité originale remportée par la Lidie.
 
Igloo : Une guerre de mots bien menée par Christiane et réservant une punition aux Lidie.
 
La Variation Pied, montrant, en autres, le joueur Rigaud, marteau et clous à la main devant les pieds du Christ. L’arbitre lui a décerné une étoile performance.  Et que dire de Nos amis, la belle chantée gagnée par PDA.
 
Après la mi-temps, quand le 2e groupe PDA a pris la relève, on a assisté à une superbe rimée (Quand un lion rencontre une gazelle) entre Louise et Cassandre, suivie d’une croisée réussie, puis d’une libre Bistro chez Momo, histoire de femme infidèle, rapportant une étoile à François Paquin.
 
Puis se sont succédé diverses catégories dont la dramatique (Jamais plus vous ne me reverrez), le procès, bien mené par Robert et Jean-Marc, le saut dans le temps (Partie de pêche annuelle) et l’impro-proverbes remportée par PDA.  Ce qui mettait fin au match avec un score de 11 à 10 en faveur des Lidie.
 
Si on fait abstraction des différences culturelles, la qualité des impros s’équivalait à peu près des deux côtés, mais les Lidie font montre sans conteste de plus d’audace et de fantaisie que les PDA – fantaisie particulièrement visible dans le procès, la variation, Sports d’hiver et autres.  En plus d’une belle gestuelle, les Lidie possèdent une loquacité, commune aux Français, qu’il faut surmonter en mixte.
Personnellement, pendant la dramatique et l’impro-proverbes, je me suis sentie quelque peu envahie par tous ces personnages volubiles au point d’en perdre mes moyens. Mais chacun son style, vous me direz.  

 
Tout de même une belle soirée couronnant les joueurs suivants :
 
Coup de cœur :    Jean-Marc Rigaud et Francine Themmens
 
3e étoile :         Laurent Hanotel et Rachel Bluteau
 
2e étoile :         Sylvie Lagacs et François Paquin  
 
1re étoile :         Cyril Supiot et Christiane Veillette
 
 
 
 
 
            
 
Les étoiles du match
Photos du match

La ligue d'improvisation d'Axion 50plus

Retourner au contenu